Déménagement

Et voilà ! C’est pas fini du tout ! Il me reste pleins de supers trucs à rajouter ! Mais j’en peux plus : http://www.thepokgirl.com/

Il fallait vite que je vous emmène dans mon nouveau chez moi !

Excusez les cartons, vous essuyez pas les pieds, tapez une bière dans le frigo et faîtes comme chez vous !

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Homeworks !

Ah ah ! Je suis en week end de 4 jours ! Mais en fait, 4 jours c’est trop court pour se sortir complètement du boulot… et puis j’ai pleins de trucs à faire !

Il faut :

– Que j’avance mon nouveau blog : Et oui ! Je bosse sur une nouvelle antre dans laquelle je serai really at home. On pourra parler de tout sans censure ! Oui, oui. Aujourd’hui, je me retiens, ça risque d’être corsé après… Hé hé.. 

– Que je m’occupe de mon assoce de poker : Je vous ai pas dit ? Mais en septembre 2010, j’ai monté une assoce ! Aujourd’hui, c’est plus moi la présidente, mais j’ai encore pas mal de boulot (en retard) !

– Que je bosse mon poker : Pour ça, je vais me refaire des vidéos de Pok’, faire un travail de mes dernières sessions, transférer mes notes de HEM vers Full Tilt et enfin attaquer Poker Mindset, Mortecouilles ! Sinon qu’on me change en poisson clown et que j’aille m’échouer sur les berges de la mer Full Tilt !

– Que j’aille chez le coiffeur : Ca, c’est certainement le point clé du week end. Pour vous donner une idée, en ce moment, je suis la fille cachée de Chewie et L’épouvantail du Magicien d’oz.

Bon c’est déjà pas mal tout ça ! Si je trouve le temps d’aller me balader en montagne, ce sera tout bénef’ !

Sinon pour la petite histoire, sur mon miniFTOPS, y a rien eu à faire. Tout s’est fait pété dans tous les sens, y a même un mec à la table qui m’a dit « Oh la vache ! T’as vraiment pas de chance, toi ! Tu enchaînes les bad ! » Arf. Je m’en fous. C’est que partie remise. Je l’aurais un jour, je l’aurais.

Par contre je fais ITM sur le Chili. Enfin rien de grandiloquant, je pète 14ième en boitant au BU avec ATo, payé par BB avec AQo. J’avais 10 blindes, l’average était à 20. Fallait bien que je moove, pas de chance ! Mais au final, vu que j’étais passé par des sats, ça fait un ratio investissement/gain pas trop dégueu.

Allez, je vais prendre mon ptit déj’ de championne et conquérir le monde !

 

BK : 190,10€

Bilan Mai 2011

Bon, bon, bon… Bad Month que fût Mai.

Je vais donc essayer de comprendre les facteurs de ma chute (Grosse gamelle, oui ! C’est même carrément THE gadin !) :

La Pression

Très clairement, vu ce démarrage de fou que j’ai pris en avril, je crois que je me suis mis une pression d’enfer pour réitérer « l’exploit ». Et puis, j’ai vu les premiers gambleurs se faire éliminer et je crois que… Ca m’a grave fait chier ! Même si j’ai pas envie de faire gagner l’un plus que l’autre, le temps passe et vous vous faites terrasser par mon non-gain.
Bon l’avantage après ce mois de mai pitoyable, c’est que je devrais relâcher un peu la bride.
En fin j’espère…

Bordel ! Est-ce que tous les joueurs de poker sont autant névrosés ? 😀

– La Confiance

Pour une raison assez inexpliquable, malgré mon up, je suis encore extrêmement fragile. J’ai bientôt passé le cap des 2 mois post-Tilt et même si je sens que j’ai repris le contrôle de mes nerfs, je doute encore beaucoup de moi. Voire je doute toujours autant de moi. Ca, c’est mauvais. Ces mois de down, puis l’explosion ont cassé quelque chose dans mon jeu.

J’ai donc pris la bonne résolution de m’occuper plus de moi ! Et pour commencer, je vais m’offrir des séances de relaxation (ou un stock de Hach’)… Ca peut paraître tout bête et bien loin de l’univers fascinant du poker, mais je crois qu’avant d’être « Miss-vais-je-réussir-à-garder-mon-pseudo-secret-encore-longtemps », je suis avant tout « J-ai-aussi-un-prénom-dans-la-vie-de-tous-les-jours ».

Hum. J’ai un doute sur l’accessibilité de cette phrase…. Hum… Bref. Je vais me dorlotter et vous plaignez pas, parce que je vais vous épargner les détails ! (Même si certains seront surement croustillants ! Et toc !)

– La Fatigue

Non mais là, c’est juste pour le plaisir de me plaindre, hein !

Je suis crevée. Je travaille trop. Je veux ne plus avoir à travailler. Et aussi, je veux 100 balles et un mars.
Ou plutôt un Kinder Bueno, tiens !

Aaaaaah… Se plaindre, ça a quelque chose d’assez orgasmique ! Je dirais pas que c’est mieux que la masturbation… mais bon quand même ! 😉

– La Technique

Et là, vous savez quoi ? Ben je peux m’en prendre qu’à moi-même.

Moi qui avais pris de si belles habitudes et ben je bosse plus. Je me façonne des excuses digne d’un Renoir. Genre : « Je suis fatiguée donc j’ai plus le temps ! »

Ouais pt’être pas Renoir en fait… Mais pas non plus un plouc. Minimum un gamin de CP quand même !

C’est comme, je voulais lire Poker Mindset et je prends pas le temps.

Tout ça, Misstinguette, c’est tottally EV- « comportement », hein ! Gnagnagna… 

Faut que je me remotive ! Faut que je retrouve ma soif de bouffer du fish !
Je vais aller m’acheter une boîte de Pandaranol pour relancer la machine !  C’est le minimum, je pense. 😉

BK au 1er juin : 187,22€ (-5,47€)
BK au 1er mai : 192,69€ (+142,42€)
BK au 4 avril : 50,27€ 

Mercredi soir, j’me fais un boeuf !

Samedi soir, alors que j’étais seule à me morfondre dans mon micro-appartement, j’ai décidé d’optimiser mon temps, en jouant !

Ca, c’est une putain d’idée constructive et originale quand même !

Je me suis donc engagée dans une petite dizaine de tournois. C’était assez étonnant, parce que… Non mais je vais vous raconter une petite anecdote :

Sur le Sat’ du French Kiss 1€ Boucherie/Rebuy, j’ai touché 5 fois les As en l’espace de 100 mains. Bien sur, un  « bon joueur » a écrit dans le chat :
– Encore ? Mais tu chattes !
Alors je lui réponds :
– Voyons. Je les ai touché 5 fois, je me les fais craqué 4 fois.Hum… Ma chatte est tout de même relative, non ?
Et là, gromeleur, il me répond :
– Ben quand même !

Hé hé… C’est assez à l’image de ma soirée ! J’ai touché à mort sur toutes les rooms et je me suis pris une quantité de bad assez astronomiques.

Mais j’étais méga zen.

J’ai shippé un ticket à 5€ sur Bwin et me suis fait sortir avec KK vs 66 qui fait couleur. Mais j’étais fière d’avoir pris mon tickets quand même ! Les sats, c’est pas mon truc.

J’ai méga trop été forte parce que j’ai passé les 3 steps pour shiper un tickets à 10€ sur Chili ! (Ben quoi ? C’était pas facile, hein. Peu importe la taille du… ticket !)

J’ai pris mon ticket pour le French Kiss, où j’ai fini avec moins d’1 blinde quand même sur un average à 4 blindes… et me suis fait sortir AA vs QQ qui fait brelan.

Et sur FT, que ce soit sur le 1€ ou le 3€, j’ai méga bien monté et je me suis pris une bonne sodomie à sec sur chaques. En 5 mains bad beatées, j’étais dehors.

Mais au final, la profusion de résultat m’allait bien ! J’ai pu monter finir ma soirée devant un bon film de c… comédie romantique ! Parce que je suis une princesse, moi ! 😉

Donc mercredi soir, je me fais le 10€ de Chili (2K garanti) et l’event 1 des mini FTOPS ! Go for chatte !

BK : 186,67€
(Mes gains sont en-dessous de plus de 25€ de mon EV all-in. Je peux me plaindre un peu ? Non ? Bon ben je rentre chez moi alors !) 

Pas envie…

Je suis pas dedans. Depuis lundi, je joue 20 min, une demi-heure à tout casser chaque soir, mais j’ai pas envie.

Enfin si, j’ai envie ! Mais je suis tellement fatiguée de mon weeek end (« Moi petite fille, fatiguée par gros week end, arrive pas à récupérer… Moi veux calin… » Bref !) que j’arrive pas à me concentrer, j’arrive pas à optimiser mon jeu.

Ajoutez à cela que j’enchaîne les bad et là vous avez un peu le résultat de ma semaine. En négatif. Mais c’est très étrange. Je suis devant mon écran je vois mes caves partir sur des gros bad beat moches mais avec une distance… Genre : « Ouais ! ben j’m’en fous, j’étais devant ! Suivant ! »

Je crois que la fatigue blase mon poker.

Non seulement la fatigue mais la stagnation aussi, je pense. J’ai quadruplé ma bk en 1 mois et le mois suivant, j’arrive pas à prendre 1 cent. Je crois que ça m’emmerde profondément.

J’essaie de prendre du recul. Mais ça me saoule. C’est pas tant votre regard ou le défi ou la honte qui me titillent, mais plus la stagnation. Je voudrais aller jouer plus haut. Je voudrais me payer des mtt à 10-20€. Je l’ai jamais fait. A chaque fois que j’ai eu la bk pour, j’ai cash out une grosse partie. Monstrueuse erreur !

Mais today, j’ai compris et je veux aller jouer plus haut !

Oui ! Je suis une princesse et je boude ! 

Hé hé… Bon mes horaires de boulot devraient se calmer un peu à partir de la semaine prochaine donc je devrais pouvoir retrouver la forme et repartir gaiement à la pêche !

Putain ! Le Poker c’est dur quand même ! 😉

BK : 201,95€

The Bubble Girl !

J’étais donc, ce week end, au 14ième opus des Legends of SPANK. J’ai joué le Main Event : 166 joueurs – 2 jours – 15 000 de stack – 1h de blinde

Samedi, la journée a été très longue et très dure pour moi. J’étais à une table hyper agro avec un chip leader qui touchait à foison et moi, mes 60-40 qui passe pas, mes bluff non plus. J’ai du mal à me maintenir et surtout j’ai commencé à nerveusement fatiguer. Vraiment fatiguer. Pas de coup vraiment notable à part un   que je reraise en BB sur le CO et que je vais shove river et faire folder la même main (du CO) en ayant presque doubler.

Bref. Je termine la journée avec 9700 de stack sur les blindes 200-400 – Anté 50 sur un average d’environ 40 000 et 61 joueurs restants.

Même pas peur ! Je suis short ? Ouep ! Mais je vais me battre !

Ce matin, je démarre assez fatiguée d’une soirée barbec’ avec les potes mais je me sens capable. Je boite dés que je peux, et arrive enfin les deux coups qui vont me lancer :

Blinde 400-800 – Anté 100
HJ raise all-in 24000, je lève  en BB et let’s go ! Je suis contre . Pas de Bad, je double et monte à un peu plus de 20 000.

Blinde 600-1200 – Anté 100
Quelques mains plus tard, UTG (large chip de la table, mais que je sais souvent très light !!!) raise 3500. Je lève  en Middle. J’ai 20 000 jetons. Je me dis que si je le reraise à 10 000, je me commit’ pour la suite et décide de shove direct. SB boite aussi à 13 000. C’est insta-call par UTG qui a . SB a .
Et je chatte mon setp-up sur un board 

Je vais alors enchaîner les bonnes rencontres, jusqu’à monter à 97 000. Je profite pas mal de mon stack pour relancer un peu light, d’autant plus que le chip leader a été changé de table et que j’ai pris sa place sur une table de 7 joueurs dont 2 sit-out.

Et puis vient un coup dont je suis vraiment contente :

Blinde 600-1200 – Anté 100
Une joueuse de très très bon niveau est arrivé entre temps à la table, mais bonheur, je suis son bouton !
Tout le monde folde et je décide de raise au BU   à 3500. Elle paie.
Flop :
Elle donk bet 3600 et là, je la vois immédiatement à tirage et je décide de la raise à 10 500. Elle flat call.
Turn :
Elle bet 15 000 (il lui reste environ 20 000 derrière), je la connais, je suis sure de ma lecture et je suis sure qu’elle veut jouer ma fragilité et je décide de la boite.
Elle réfléchit et finit par payer avec
Pas de miracle à la river et je monte à 150 000 jetons. (Lulu, si tu passes par ici, je veux bien que tu m’expliques ton call, j’ai pas compris !) 😉

Je continue mon petit manège de chip leadeuse et va s’en suivre THE down ! Il va commencer sur ce bad :

Blinde 800-1600 – Anté 200
BU relance, SB boite à 26 000, je lève  en BB et je décide d’iso-raise all-in. BU se casse bien vite et SB, en se levant déjà, retourne 
Il touche son As river.

Sur mon stack de 160 000, ça fait pas vraiment mal. Mais ensuite je vais enchaîner les mauvaises rencontres, jusqu’à ce que mon stack fonde et que je me NITifie…

Je me fais changer de table alors que j’ai plus que 55 000 jetons. Nous sommes plus que 17, il y a 16 places payées. Mais moi, je veux pas être ITM, je veux le ship ce tournoi !

Je double sur un 40-60 où je boite avec  payée par le  du chip. J’ai alors 110 000, mais je suis toujours mal vu que l’average est à plus de 140 000, que tous les shorts ont doublés et surtout vu qu’on est déjà aux blindes 2000-4000 Anté 500.

Et puis vient THE coup :

Blinde 3000-6000 Anté 500
On est plus que 5 à la table et je touche pas grand chose, du coup je décide de changer de stratégie en élargissant un peu mon jeu.
UTG raise 16 000. Je lève  en SB et décide de call. En fait, pour être tout à fait honnête, il avait déjà raise plusieurs fois à 13 000 et j’avais entendu le même montant, mais bon une fois que j’ai dit que je call, ben je rajoute les 3000.
Flop :
Je décide de check-raise all-in. Sauf qu’il boite 100 000 sur un pot de 40 000.
Et là s’en suit une réflexion bien mal engagée : J’exclue les As et les rois de sa main, en me disant qu’il chercherait à bien plus rentabiliser sa main, vu la faiblesse de ce flop. Éventuellement les dames, mais là encore j’ai un doute et je le vois plutôt sur les valets ou sur les 10, qui veulent se protéger d’éventuelles over. Si mon raisonnement est juste, je joue les dames, les rois et tous les carreaux. Ca devient un 60-40 en ma faveur. Et si je veux aller en TF, il faut que je le prenne, parce que si je le gagne, je monte à plus de 200 000 et je suis vraiment bien. Donc je décide de payer de ma boite.

Et en fait il a les As et rien ne viendra me sauver… et je fais la bulle !

Et ben vous voulez que je vous dise ? Je n’ai aucun regret. Bien sur, je fais une mauvaise lecture et je sors dessus, mais j’ai joué mon meilleur poker ce week end. Je me suis battue et j’ai eu la gagne au ventre ! J’ai réussi à dépasser la simple envie d’être ITM.

Je suis contente de mon week end ! Parce qu’en plus d’avoir revu des gens que j’adore et d’avoir passé des moments supers, je suis contente de moi et ça c’est carrément EVconfiance+ ! 😉

Il n’y a pas que le poker dans la vie…

…il y a le sexe aussi ! 

Attention ! Ceci n’est pas une note de poker, elle pourrait choquer les plus addicts d’entre vous.


Ah merde ! Moi qui ne voulais pas aborder l’affaire brûlante de « Celui-dont-on-ne-doit-plus-prononcé-le-nom », je flirte dangereusement avec le sel même… de la vie ! 😀

Pour la petite histoire, je suis complètement crevée, du coup, je joue peu, je me mâte surtout des films et quelques vidéos de Pok’ ! Et du coup, il me reste plein de temps pour… faire le ménage ? Non, jamais ! Plutôt accepter de perdre tous mes 80-20 jusqu’à la fin de mes jours !…pour vous raconter des conneries !

Je me promenais donc sur la toile ce matin quand mon demi-oeil collé mais encore alerte s’est arrêté sur cette drôle de petite chose :

J’avoue avoir un peu de mal à conceptualiser le « Sexe écolo ». Quand je lis ça, c’est un peu comme si je lisais « Osez… être prise pour une conne… again ! »

C’est un peu comme proposer un Burger aux moules mais sans la frite ! Aucun intérêt. Mélanger deux best-seller marketing ne garantit pas le buzz. Bref. A part le dessin que j’adore (comme d’hab’ !), je suis plutôt sceptique, voire grogneuse à l’égard de ce petit ouvrage.

Alors n’allez pas imaginer : « Wow ! la Prude frigide coincée du cul ! Elle critique la top moumoutte collection « Osez » ! »
Parce que comme toutes « bonnes » joueuses de poker (Je prends les paris !), j’aime le cul et suis carrément very welcome à cette mignonne documentation, à l’usage de tous mais surtout de chacun.

Mais là, c’est un glacier de trop pour mon vase déjà bien plein.

Du coup, teigneuse, je cherche une soluce pour faire du sexe qui pollue ! Juste une fois, histoire de… mais je vois pas !

A quand le karaoké poker ?

Je souris rien qu’à la demi-seconde où vous avez imaginé… 😉

BK : 212,13€